Le blog de LUCIE

Contenu - Menu - S'identifier - Contact

Calendrier

Novembre 2005
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Mon curriculum vitae


Google adsense


Présentation personnelle

Bonjour je me nomme Lucie Laronche et j'ai 21 ans. J'habite la ville d'Alençon depuis que je suis toute petite.

En ce qui concerne mes diplômes j'ai obtenu un BTS assistant de direction en 2005. Actuellement, je suis étudiante en licence professionnelle gestion de la relation clientèle et e-commerce à l'IUT d'Alençon.

Dans le cadre de mes étude je réalise un projet tutoré avec le Crédit Mutuel et deux stages à l'Echangeur Basse-Normandie du 28 novembre au 16 décembre 2005 et du 27 mars au 16 juin 2006. 

Par la suite, je souhaiterai travailler dans le milieu bancaire plus particulièrement dans la communication.

Vous recherchez des informations ?

Google
 
Web http://lucie.zevillage.org


Mardi (15/11/05)

LE PEER TO PEER

La technologie peer to peer ("d'égal à égal"), ou P2P, permet d'échanger via un logiciel n'importe quel fichier entre deux ordinateurs connectés au Net. Dans une transmission type de fichier sur un réseau, 2 rôles sont habituellement définis : le client, qui télécharge, et le serveur, qui émet. Dans les architectures peer to peer, chaque appareil connecté est à la fois client et serveur : il reçoit des fichiers mis à disposition par un autre internaute et permet la consultation d'une partie de son disque dur.

Le format quasi- universel du peer to peer : le MP3.

Ecrit par Lucie à 16:05 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

BITS ET KILOBITS : LA MESURE DU DEBIT

*Bits, octets, Kbit/s, mégas...Ces unités mesurent une quantité d'information. Le bit est l'unité de base du système dit binaire, qui permet de transformer l'information sur le réseau. Comme il faut de très nombreux bits pour coder une petite information, l'usage a consacré les kilobits (1024 bits).

*Pour mesurer la vitesse de votre connexion au Net, c'est-à-dire le débit de données arrivant sur votre ordinateur, on a donc utilisé les kilobits par seconde, abrégés en Kbit/s, ou souvent K tout court.D'où l'expression : "connexion à 56 K."

*Avec l'arrivée de l'ADSL, ces débits ont augmenté, au point de dépasser 10 000 Kbit/s. Aussi les offrent s'expriment-elles désormais en mégabits par seconde (Mbit/s), raccourcis dans les publicités en "mégas". Il reste que le poids de vos fichiers, de son côté, est exprimé en octets, qui valent chacun 8 bits. Pour  estimer la vitesse de téléchargement d'un fichier, il faut donc se livrer à quelques calculs. Petit exemple, une photo de 1,5 Mo (mégaoctet) représente 12 mégabits (1,5*8). Avec une connexion à 10 "mégas" (Mbit/s, cette fois), le téléchargement durera donc en théorie 12 dixièmes de seconde (1,2s).

Ecrit par Lucie à 15:44 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

Internet en 10 dates

1969 : création de l'Arpanet aux Etats-Unis, un réseau précurseur qui relie 4 ordinateurs.

1972 : premier programme d'échange de courriels...et apparition du signe @.

1974 : invention du protocole TCP/IP, le language qui permet une transmission optimisée des données.

1977 : création d'Internet, un réseau qui relie différents réseaux existants ; une centaine de postes  sont interconnectés.

1989 : mise au point du Word Wide Web, système d'information basé sur des liens hypertextes, qui rend Internet accessible au grand public.

1993 : création de Mosaïc, le premier naviguateur Web, deux ans avant Internet Explorer.

1994 : 4 millions d'ordinateur sont connectés au réseau.

1996 : lancement d'ICO, premier logiciel de messagerie instantannée.

2002 : début de "l'Internet mobile" sur les télphones portables, avec le GPRS.

2005 : Internet a pris une telle ampleur, interconnectant plusieurs dizaines de millions de machines dans le monde, qu'il est difficile de la quantifier.

Ecrit par Lucie à 15:19 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

Mardi (08/11/05)

Qu'est ce que l'adresse IP ?

Suite à un cours à l'échangeur www.echangeurbn.com/ j'ai voulu en savoir plus sur l'adresse IP. J'ai donc fait des recherches et j'ai trouvée un très bon site concernant les définitions du domaine de l'informatique :
http://www.dicofr.com/

L'adresse IP (Anglais : Internet Protocol Address) identifie le
réseau et la station sur un réseau TCP/IP.

L'
adresse se trouve normalement sur quatre octets, séparés par un point (par exemple, 87.34.53.12). Chaque numéro doit être compris entre 0 et 255. Selon que l'adresse est de classe A, B ou C, 1, 2 ou 3 octets désignent le réseau, 3, 2 ou 1 octets désignent le noeud. Grâce au fichier Hosts, il est possible de faire correspondre des noms d'hôte et des adresses IP. Les adresses IP identifiant des périphériques sur un réseau, chacun d'entre eux doit posséder une adresse IP unique. Les réseaux connectés au réseau Internet public doivent obtenir un identificateur de réseau officiel auprès du centre InterNIC ou d'un de ses concurrents (Internet Network Information Center) afin que soit garantie l'unicité des identificateurs de réseau IP.

Après réception de l'identificateur de réseau, l'
administrateur de réseau local doit attribuer des identificateurs d'hôte uniques aux ordinateurs connectés au réseau local. Les réseaux privés qui ne sont pas connectés à Internet peuvent parfaitement utiliser leur propre identificateur de réseau. Toutefois, l'obtention d'un identificateur de réseau valide de la part du centre InterNIC leur permet de se connecter ultérieurement à Internet sans avoir pour autant à attribuer de nouveau des adresses.

Ecrit par Lucie à 14:56 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

Mercredi (02/11/05)

Internet révolutionne le téléphone fixe

Forfait illimités, communications internationales pas chères

Une nouvelle révolution déferle dans le monde en ébullition des télécommunications. Son nom : la voix sur IP (Internet Protocol). En clair, l'utilisation du réseau mondial Internet comme ligne téléphonique pour contacter  un interlocuteur près de chez soi ou à l'autre bout de la planète à un coût dérisoire, voire de manière illimitée.

Mais qu'est-ce donc la voix sur IP, la VoIP? Une technologie permettant à la voix de circuler sur Internet. De transformer la Toile informatique mondiale en ligne téléphonique. Seule condition : disposer d'un accès à Internet et d'un boîtier convertisseur ou d'un logiciel adéquat. Par exemple, le fameux programme Skpe. On peux appeler gratuitement et sans limitation de temps n'importe quel interlocuteur dans le monde qui dispose aussi de Skype. Mais aussi passer des appels vers des téléphones fixes ou des mobiles à 0,017 € la minute. Ces tarifs ultracompétitifs sont en train de révolutionner le secteur des télécommunications. Le dévelpoppement de la voix sur IP impose aux opérateurs de téléphonie fixe de revoir leur modèle économique, de plus cela constitue un atout de poids pour concurrencer les opérateurs mobiles sur leur terrain.

Evidemment, les opérateurs de téléphonie fixe, malmenés par la déferlante des mobiles, ont saisi la balle au bond. Dont  France Télécom. Une révolution pour l'opérateur historique qui s'est aussi lancé dans la VoIP en option avec sa Livebox. Pour 10 € par mois, on peut apppeler tant que l'on veut tous les numéros fixes en France. D'autres opérateurs, comme Neuf Télécom, proposent également leur solution VoIP.

La VoIP donne de nouveaux arguments commerciaux aux fornisseurs d'accès à Internet. Depuis la mi-août, Club-Internet propose un forfait très haut débit avec télévision numérique et VoIP à 9,99 € les trois premiers mois. Une concurrence qui se fera aussi avec le service. Le consommateur veut un produit qui marche et une assistance immédiate. Free est aussi sur ce créneau avec sa Freebox. Et ce n'est qu'un début. Des opérateurs alternatifs, comme le français Wengo, s'engouffrent dans la VoIP avec des forfaits très compétitifs et des boîtiers qui s'installent entre son modem haut débit.

A ce jour, 17 millions de personnes utilisent la VoIP dans le monde. Un chiffre qui passerait à 200 millions avant 2008. Et la Fance est championne européen de la VoIP.

 

Ecrit par Lucie à 14:21 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

Hotline

Service d’assistance par téléphone. Coûteux (0,34€ la minute), parfois incompétent, mais souvent incontournable pour régler un problème. Vous pouvez tenter de demander le remboursement  des frais si vos appels à la hotline ont pour origine une défaillance du fournisseur d’accés. Pour cela, il faut disposer de la preuve du coût de vos appels(facture détaillé). Si votre probléme s’éternise, abandonnez la hotline ; adressez une lettre recommandée avec avis de réception au fournisseur d’accés. L’adresse du sevice clients figure souvent sur le contrat.

Ecrit par Lucie à 13:41 dans L'Internet

Permalien Version imprimable

L’Internet haut débit

Avec l’internet, la France a bel et bien basculé dans l’ère du numérique. Les avantages du haut débit sont indéniables : il ouvre tout l’univers du multimédia, et ses échanges simplifiés de sons, de photos, de films, etc. Mais, au fur et à mesure qu’augemente le nombre des internautes équipés, gonfle aussi le mécontentement et s’accumule des litiges. Obsédés par la conquête des marchés, les fournisseurs d’accés à internet (FAI) avancent à la hussarde avec des méthodes commerciales agréssives, au mépris du service rendu aux clients. Il est très difficile, voire impossible, de comparer les offres. Les fournisseurs d’accés se livrent à une surenchére des annoncés. Le débit effectif dépend en fait de l’emplacement de la ligne téléphonique de l’abonné. De plus, les fournisseurs affichent le débit descendant, c’est-à-dire la vitesse de réception des informations ; Les débit montants, eux, sont rarement annoncés et ils sont plus faibles. Portant cela a de l’importance quant on envoie, par exemple, ses photos numériques à un site de développement. De toutes les façons, les FAI ne garantissent toujours pas un débit minimum.

Ecrit par Lucie à 13:40 dans L'Internet

Permalien Version imprimable